Rez-de-chaussée : bonne ou mauvaise idée ?

Le rez-de-chaussée divise. Il a ses fervents défenseurs qui y voient une bonne affaire, des charges moins élevées et ses détracteurs qui craignent pour leur sécurité et ne veulent pas subir de nuisances. Le terme « rez-de-chaussée », qui regroupe près de 10% du total des biens en centre urbain, désigne pourtant des appartements très hétérogènes. Tour d’horizon des avantages et des inconvénients d’un rez-de-chaussée.

Propriétaire à la recherche de votre future résidence principale ?

Trouvez la perle rare plus vite et sans efforts avec Familiv


Décrire mon projet

Que se cache derrière le terme « rez-de-chaussée » ?

Selon la définition officielle le rez-de-chaussée peut être compris comme la  « Partie d’un édifice située au niveau du sol, ou très légèrement surélevée ou surbaissée par rapport à celui-ci.« 

Il y a presque autant de types de rez-de-chaussée que de types d’immeubles et la qualité de vie peut drastiquement changer entre un rez-de-jardin et un rez-de-chaussée donnant sur une rue très passante ou une cour sans lumière.

Avantages

Des économies en perspective à l’achat

C’est l’un des grands atouts du rez-de-chaussée : il est moins cher ! En moyenne on peut estimer que leur prix au m2 est 15 à 20% moins élevé comparé à des biens similaires du même immeuble. Cela permet donc d’accéder à une surface plus importante ce qui est un argument non négligeable pour les familles par exemple (qui peuvent aussi profiter du fait qu’il n’y ait pas de voisins en dessous).

Comme les rez-de-chaussée sont des biens globalement moins demandés il sera également plus facile d’en trouver un. Un argument à mettre en avant dans les villes où le marché est déjà particulièrement tendu.

Des charges moins importantes

Si les charges générales (entretien des parties communes, ravalement de façade) ne varient pas que l’on habite au rez-de chaussée ou au dernier étage, les charges spéciales, elles, peuvent potentiellement être différentes. En effet une personne au rez-de-chaussée n’aura pas forcément l’usage d’un ascenseur ou un usage réduit s’il y a un sous-sol, elle ne paiera donc pas ces charges.

Une accessibilité facilitée

L’accessibilité peut-être un critère essentiel pour les seniors ou les personnes en situation de handicap. L’absence d’escaliers peut donc être un vrai plus pour ces personnes mais facilite aussi la vie de tout le monde pour les courses, les valises, les poussettes, les déménagements.

Idéal pour les professions libérales

Un rez-de-chaussée, facilement accessible et donnant sur rue peut être idéal pour un usage mixte en profession libérale par exemple avec une partie dédiée à l’habitation et l’autre à l’activité professionnelle.

Un espace potentiel supplémentaire

Les habitants d’un rez-de-chaussée peuvent parfois avoir accès à des espaces supplémentaires en fonction de la configuration de l’immeuble et des décisions de la copropriété. Il peut même être possible d’avoir une jouissance exclusive de ces espaces.

Inconvénients

La question de la sécurité

C’est le défaut que l’on met le plus souvent en avant et parfois à juste titre. Habiter en rez-de-chaussée augmente en effet les risques de cambriolages et de dégradations. Mais il n’y a pas de fatalité et des solutions existent pour sécuriser son appartement. Il faudra par contre prendre en compte le coût plus élevé de l’assurance habitation.

Un manque de lumière

Il est clair qu’un appartement donnant sur une cour sombre ou une rue étroite ne fera pas d’emblée rêver les acheteurs. Là encore des solutions existent pour apporter de la lumière à une pièce .

Risques de nuisances sonores

Tout dépend de la configuration de l’immeuble mais il y a quand-même de fortes chances que vous soyez particulièrement exposés aux nuisances sonores en habitant au rez-de-chaussée. Cela peut être à cause d’une rue très passante et bruyante (ce qui pose aussi le problème de l’intimité) ou du passage des autres habitants devant votre appartement.

Rez-de-chaussée : isolation et humidité

Le rez-de-chaussée, souvent situé au dessus d’une cave ou d’un sous-sol, ne bénéficie pas de la chaleur des autres appartements. Cela sera à prendre en compte pour votre facture d’électricité. Les risques d’humidité sont également exacerbés.



   Retour au guide

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus OK